Malawi

Le Malawi est l'un des pays les plus pauvres du monde. Plus des trois quarts de la population vit de l'agriculture. Les cultures les plus importantes sont le manioc, le maïs et les épis kaffir. Mais on y trouve aussi beaucoup de thé, de tabac, de sucre, de coton et d'arachides.Il y a aussi des élevages de moutons et de bovins. Les habitants des berges du lac Malawi vivent de la pêche.

Terr@dialoog est actif dans le nord du Malawi, dans le village de Chatonda - région de Rumphi

rumphi

(cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement, près de 50% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté au Malawi. Et dans ce groupe, on y retrouve en partie les villageois du Nord.
Le niveau d'éducation est faible, l’accès aux soins et pratiquement inexistant. Le premier dispensaire de santé se trouve à des dizaines de kilomètres. L’électricité est très peu développée dans les villages, le réseau routier est vraiment de très mauvaise qualité.
Et les aléas du climat entravent le développement du pays :tempêtes et inondations alternent avec chaleur et sécheresse.
La malnutrition due à certaines habitudes alimentaires est très présente au Malawi.
Le régime alimentaire  est très mono, le maïs est la principale culture de base.

A travers nos projets, nous accompagnons la population pour surmonter ces difficultés petit à petit.
Les agriculteurs apprennent à diversifier leurs cultures. Les familles plantent également  des arbres fruitiers dans leur potager, et sont encouragés à augmenter les variétés de légumes.
Les villageois gèrent leurs élevages de poulets de manière à avoir suffisamment d’œufs et viande pour leur propre consommation, ainsi que pour la vente.
La formation est également importante. Dès l'école primaire, les enfants apprennent l'importance de l'hygiène, d’une nutrition variée, de la prévention des maladies et de la protection de l'environnement. Tout ceci représente des atouts importants pour l'avenir de ces enfants. C’est pourquoi, des actions (sportives)sont mises en place, pour encourager les garçons mais surtout les filles, à venir régulièrement à l'école.

Le Malawi sort lentement de sa très grande pauvreté, mais il reste encore un long chemin à parcourir..