Où?
A Atéda au nord du Togo, région de Kara

Pourquoi?
L'initiative est venue de certains agriculteurs de la coopérative. Maintenant que leurs récoltes de maïs et de sorgho s'améliorent et donnent de meilleurs résultats, ils ont voulu aller plus loin. Ils ont pensé au petit bétail, pour avoir plus de rendement et plus de diversité dans leurs produits. Ils espéraient également être ainsi en mesure de faire face à tout changement climatique, par exemple une sécheresse soudaine. Et le petit bétail permet de produire aussi de l' engrais supplémentaire pour la terre.

Quoi?
Une unité de petit élevage a été mise en place pour cinq agriculteurs.
Il concerne des moutons, des chèvres, des cochons, mais aussi des pintades et des poulets.
Une enclos et un grenier sont fournis pour chaque «unité». Ainsi le petit bétail ne peut pas détruire les cultures et les jeunes arbres. Et cela permet de recueillir plus facilement le fumier.

Accompagnement
Un vétérinaire, membre de l'A3E, accompagne les agriculteurs.
Il fournit des vaccins, des conseils pour la nourriture, etc.
Le vétérinaire informe également Terr@dialoog des ses observations

Microfinancement
Chaque agriculteur a reçu la première année un capital de base pour acheter des animaux et de la nourriture, construire l'enclos et financer les premiers vaccins. Ce capital sera remboursé à A3E par l'agriculteur après 3 à 4 années.
Grâce à ce financement, de nouveaux agriculteurs peuvent démarrer leur petit projet d'élevage, et de cette façon, le développer pour en accroître la taille.